By Corpen (marque protégée - reproduction interdite)

Quand utiliser la créativité ?

November 8, 2017

 

 

Si la créativité peut s’utiliser tout le temps, il y a des situations où elle est plus efficace. Dans l’entreprise, 90% problèmes, aussi difficiles ou compliqués soient-ils, sont résolus de manière classique. Mais les entreprises ont besoin d’être plus agiles, plus rapides et surtout plus innovantes.

 

Dans quels cas peut-on alors mobiliser la créativité des personnes ?

 

Le besoin de nouveauté

 

C’est la situation typique où l’on aimerait bien faire différemment mais notre inertie mentale nous scotche littéralement sur nos habitudes de penser ou de faire. Il est difficile de s’extraire de ces habitudes sans prendre le temps de faire un pas de côté, ce que permet la créativité. Il existe beaucoup de situations dans lesquelles on peut se retrouver bloquer sans arriver à envisager une nouvelle manière de procéder :

  • Chercher un nouveau nom mais il y a tellement de noms déjà utilisés dans mon domaine

  • Changer mon concept de magasin mais un magasin à des rayons, des vendeurs, une vitrine, etc…

  • Faire évoluer mon produit mais sa forme n’évolue pas, ni sa technologie de base

  • Changer mon organisation mais mes procédures, les services en place, etc…

 

Le problème technique résistant

 

Bien que les experts se penchent depuis un moment sur le problème, ils proposent toujours des solutions similaires qui donnent les mêmes mauvais résultats. Les experts ont tendance à s’enfermer dans le problème et à puiser leurs solutions dans un ensemble fermé de connaissance. La créativité permet de revoir le problème sous de nouveaux angles et de faire émerger des possibilités de solutions inenvisageables par les experts en première approche. Voici quelques situations :

  • Les solutions consistent à rajouter des systèmes, fonctions, etc qui augmentent la complexité et créent de nouveaux problèmes.

  • Les problèmes de rebut ou pannes récurrentes dans des procédés.

  • Des séries d’essai qui n’ont pas donné de résultat (au-delà d’une persévérance normale)

 

La contradiction

 

La contradiction est souvent difficile à détecter et à formuler au premier abord. Lorsqu’elle est présente dans le problème, elle est ressentie comme une impossibilité. L’approche créative, notamment grâce aux outils de la TRIZ, va permettre de mettre en lumière cette contradiction pour pouvoir efficacement y trouver des solutions. C’est dans ces situations que se cachent les réservoirs d’innovation techniques et organisationnelles. Voici les deux cas classiques de contradiction :

  • Le beurre et l’argent du beurre : il serait souhaitable de faire quelque chose (ajouter un élément, baisser un prix, augmenter une qualité, modifier un paramètre) et en même temps, ne pas faire cette chose (ne rien ajouter, modifier ou diminuer).

  • Le monte-et-baisse : lorsque j’améliore une partie de mon système alors une autre est dégradée mais si j’améliore cette dernière, c’est la première qui se dégrade. Evidemment, je souhaiterais améliorer les deux en même temps.

 

La créativité ne remplace pas la logique ni l’expertise. Elle donne accès plus rapidement à des solutions qu’on n’envisage pas facilement

 

 

Please reload

Posts à l'affiche

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square