Rechercher
  • Thierry Fargère

Hypnose et créativité : un couple gagnant ?


L’hypnose est un état naturel de conscience modifié qui, mobilisé, permet d’être en contact avec son potentiel et sa créativité. L’esprit critique est mis de côté ouvrant ainsi un espace des possibles. De manière parallèle, la créativité est aussi l’art de dépasser son inertie mentale en abaissant son esprit critique et en se reconnectant avec son esprit créatif enfantin. On pourrait parler de transe créative comme on parle de transe hypnotique. C’est donc naturellement que, dès le début de leurs développement et de leurs applications, hypnose et créativité ont été associées.


L’inconscient, selon Erickson, est un immense réservoir dans lequel sont stockés toutes les expériences antérieures, les capacités, les habiletés et les apprentissages avec une capacité infinie de faire des associations et de générer des images et des pensées. Erickson utilisait l’hypnose et les capacités de l’inconscient à des fins thérapeutiques. En mobilisant le potentiel créatif de la personne par l’hypnose, il lui permettait de se construire une vie plus heureuse. Les techniques de créativité consistent à mobiliser son potentiel créatif en créant des associations extérieures à l’expérience quotidienne. La démarche consiste à perturber le conscient mais d’amuser l’inconscient dans le but de faire émerger au niveau conscient des solutions cachées derrière son inertie mentale. Si les buts sont différents, les approches de l’hypnose et de la créativité sont similaires quant à leur utilisation de l’inconscient.


Une rapide recherche sur Internet vous dirigera vers de nombreux sites vantant les bienfaits de l’hypnose sur le développement de la créativité. La littérature scientifique est plus circonspecte (voir références). Si de nombreuses expériences ont été menées conduisant à des résultats montrant une augmentation de la créativité de groupe de personne, d’autres ont aussi amoindri ses mêmes résultats. La question n’est donc pas tranchée même si des liens entre hypnose et créativité ont été trouvés.


Toujours curieux, je me suis formé à l’hypnose (IICH à Lyon) après une précédente formation à l’auto-hypnose que j’utilise pour moi-même. J’ai intégré l’hypnose dans les techniques de CORPEN.


Avec la pratique, je me suis aperçu que l’hypnose conversationnelle avait un véritable intérêt dans le commencement d’un atelier de créativité. Les participants entrent plus facilement dans le jeu de la créativité grâce aux suggestions transmises permettant d’augmenter l’ancrage des règles, de développer la confiance dans ses capacités créatives et de lever les blocages. De même lors des formations sur la créativité, l’hypnose permet d’animer de manière ludique les différents ateliers. Si les participants sont d’accord pour une transe plus profonde, il est possible de leur faire revivre des expériences positives de créativité vécues, les reconnectant encore plus fortement avec leurs capacités et augmentant leur confiance en eux à ce sujet.


J’utilise beaucoup plus rarement l’hypnose comme pure technique de créativité. Tout d’abord, il faut que le problème s’y prête ce qui n’est pas souvent le cas. Il faut également que tous les participants soient d’accord pour faire l’expérience, ce qui signifie là aussi une information préalable détaillée sur ce qui va se passer. La préparation d’un protocole hypnotique adapté à la situation est longue ce qui peut avoir un impact sur le coût global de la mission. L’atelier lui-même sera plus long qu’un atelier avec les techniques standards. Néanmoins, malgré tous ces obstacles, je trouve les résultats intéressants. Les participants vont exprimer des idées nouvelles dans le langage de l’inconscient, celui du rêve si vous préférez. On dispose alors d’un matériau très différent de ce qu’on obtient généralement par les techniques classiques, souvent déroutant et inattendu. L’exploitation des résultats est riche mais aussi beaucoup plus longue que lors d’un atelier normal, temps qu’il faut aussi intégrer dans le déroulement global de la mission.


Hypnose et créativité sont bel et bien un couple gagnant mais pas dans tous les cas ou dans n’importe quelle condition.


CORPEN a plus d’un moyen de vous rendre créatif

Références :

1. The possibility of creativity in the active stage of hypnosis. Raikov VL. The International Journal of Clinical and Experimental Hypnosis, 01 Jul 1976, 24(3): 258-268 DOI:

2. Raikov, V. L. (1983). Créativité et hypnose [Creativity and hypnosis]. Perspectives Psychiatriques, 21(2)[91], 111–118.

3. Bowers, P. G. (1967). Effect of hypnosis and suggestions of reduced defensiveness on creativity test performance. Journal of Personality, 35(2), 311–322.

4. Bowers K, Bowers P: Hypnosis and creativity: A theoretical and empirical rapprochement, in Fromm E, Shor R (eds): Hypnosis: Research Developments and Perspectives. Chicago, Aldine-Atherton, 1972.

5. Shames, V. A., & Bowers, P. G. (1992). Hypnosis and Creativity. In E. Fromm, & M. R. Nash (Eds.), Contemporary Hypnosis Research (pp. 343-363). New York, NY: Guilford.

6. https://www.hypnosisinmelbourne.com.au/hypnosis-research-creativity-imagination/

7. Bowers, P. (1979). Hypnosis and creativity: The search for the missing link. Journal of Abnormal Psychology, 88(5), 564–572.

8. http://hypno-culture.com/actualites/utiliser-lhypnose-etudier-creativite-limagination/

11 vues